Psychovision.net - Littérature Fantastique

Forum de discussion des sites http://www.psychovision.net/livres/ et http://www.psychovision.net/bd/

Vous n'êtes pas identifié.

#1 2013-09-23 18:52:51

Stegg
Administrateur
Date d'inscription: 2007-02-19
Messages: 9192
Site web

[C]Les Parias d'Engelar[Aurore Perrault - 2013]

Les parias d'Engelar

auteur : Aurore Perrault
editeur : Midgard
Genre : Post-Apo
Année : 2013


http://www.psychovision.net/livres/images/stories/news/romans/midgard/2013/pariasdangelar/pariasdangelar.jpg


L'apocalypse a eu lieu ou presque... Quelques humains ont survécu et vivent désormais dans une immense tour perdue au milieu d'un hiver éternel, vénérant le prophète, celui qui avait prédit la grande catastrophe et mis à l'abri. Pourtant, cette nouvelle vie est loin d'être idyllique pour les miséreux et les bannis qui vivent dans des conditions de misère tandis qu'on se prélasse à son sommet, condamnant les livres et la technologie de l'ancien monde.

Pour ce premier roman, Aurore Perrault ne propose pas forcément de l'originalité et la subtilité, ne serait ce qu'avec cette tour où les plus riches vivent au sommet et les plus pauvres dans les derniers niveaux. Une métaphore de l'humanité qui a déjà été beaucoup employé, ne serait ce que dans "La guerre de l'hydre" pour cette année. Une image classique qui n'est pourtant pas fausse et n'a pas besoin d'apocalypse pour avoir lieu.
Dans ce roman, l'apocalypse est donc hivernal à l'instar de celui de "Guerre du froid" de Robert Silverberg ou même de la bande-dessinée "Transperceneige" pour citer une oeuvre avec un univers et une thématique commune, si ce n'est que la tour est remplacée par un train. Un hiver dans lequel seul quelques aventuriers osent s'aventurer sert donc de décor à cette histoire post-apo, provoquant l'enfermement des habitants dans la tour d'Engelar.
Ensuite, la religion occupe également une place importante avec ce fameux prophète, sorte de pape immortel dirigeant la vie de ses concitoyens depuis ses propres appartements. La religion est ici décrite sous son jour le moins flatteur, puisqu'elle y est décrite comme une oeuvre de manipulation et donc de contrôle. La religion fait ici office de loi et ceux qui l'entrave se retrouver à errer parmi les paria d'Engelar, les rebuts de cette société.
L'histoire de ce roman est donc celle des Parias d'Engelar ou du moins de quelques-uns d'entre eux qui semble connaitre la vérité sur cette citadelle comme leur chef Aimé ou encore de Faïna, une guérisseuse qui essaye de soigner les plus pauvres avec le peu qu'elle a, mais également d'une prêtresse étudiant des manuscrit interdit ou d'Anton, un décorateur un brin libertin qui va payer très cher ses péchés.
A travers tous ses personnages, on découvre donc à la fois la cité et son fonctionnement, les liens et les rancoeurs qui peuvent exister entre les personnages ainsi que leurs chassés-croisés dans cette tour immense, véritable cité verticale. Et bien que ce roman possède plusieurs intrigues et de nombreux personnages, il est toujours fluide grâce au soin apporté au protagonistes et à leur personnalité.
De plus, le roman est court et va directement à l'essentiel, ne cherchant pas à approfondir ses thématiques. On est en présence d'un roman d'aventure populaire dans le bon sens du terme, divertissant et captivant, se laissant lire avec plaisir. Il y a donc un côté déjà lut et un discours sur la lutte des classes qui n'est guère novateur, mais le tout est assez bien ficelé pour qu'on ne décroche pas avant la fin.

A mis chemin entre le post-apo et la dystopie, les paria d'Angelar est donc un premier roman plutôt réussi, mais pas sans défaut, mais qui se révèle terriblement efficace dans sa narration et proposant même quelques rebondissements surprenant et même un brin d'émotion par moment. On pourra donc attendre le second roman d'Aurore Perrault avec un peu d'impatience et vu la fin ouverte des Parias d'Engelar, attendre une suite.


Vous ne pouvez pas construire un monde meilleur pour les gens. Seuls les gens peuvent conduire un monde meilleur pour les gens. Sinon, c’est juste une cage. Terry Pratchett
Help !!

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr